Saturday, October 04, 2008

Avec la tete, avec le coeur

A tribute to my grand mother.



Un dimanche soir d'hiver
Il pleure le petit garçon
Car il retourne à la pension
Dans l'auto qui le reconduit
Il sanglote sans dire un mot
Les yeux baissés le cœur gros
Sa mère le rassure tout bas
Tu vas bien t'amuser là-bas

{Refrain:}
Il a dit oui avec la tête
Il a dit non avec le cœur
Il a sourit avec la tête
Il a pleuré avec le cœur

Le petit garçon est grand
Il vient juste d'avoir seize ans
C'est presque un homme maintenant
Voilà qu'il est amoureux
Et ce soir il court la chercher
Mais elle a une voix changée
Tu m'en veux pas mais tu sais nous deux
Tu sais ce n'était pas sérieux

{au Refrain}

Maintenant il a réussi
Il a une femme et deux garçons
Une voiture et une belle maison
Il travaille comme un damné
Couché très tard, levé très tôt
Il passe tout son temps au bureau
Mais hier quelqu'un lui a dit : mon vieux
Vous devez être un homme heureux

{au Refrain}

Il a dit oui avec la tête
Il a dit non avec le cœur
Il a sourit avec la tête
Mais il a pleuré avec le cœur...

10 comments:

Ekios said...

Beautiful :)

Marillionlb said...

Ma greand mere, de son petit coin au paradis joue le role de mon ange guardien.

mc said...

maitenant je comprends ce débordement d'amour que tu distribues marillion :-))))

ça se communique de génération en génération, plus on reçoit et plus on est capable de donner !!!

mc said...

...et plus on rigole enfant et plus on est capable d'encaisser les coups durs adulte...
(enfin du moins c'est mon avis!)

Marillionlb said...

Je porte un amour tres special et fort envers ma grand mere paternelle, car elle m'a toujours aime inconditionellement.

mc said...

tu as du faire des bétises alors, pour dire ça :-)

Marillionlb said...

Oui j'ai fait des betises, mais ce n'etait pas seulement pour ca.

frenchy said...

Paix à l'âme de votre grand mère ...

C'est tjrs dur de perdre un être cher

Je me souviens d'une grande tante maternelle que j'aimais beaucoup. Elle a tellement souffert à la fin de sa vie que j'ai considéré que sa mort a été pour elle une délivrance par rapport à la douleur.

Nous aimons nos proches, et c'est pour cela que les voir souffrir est une profonde déchirure.

Nath' de France said...

Très beau texte (à défaut d'aimer l'interprétation de Cloclo).

@mc
suis 100% d'accord avec toi.

mc said...

@ nath de france
disons que c'est mon expérience perso !!